05 ▶ Cul de lope !

Un bon cul de lope !
74 / 100

Il était temps…
Très clairement, là où à Montpellier, mon cul de lope était quasiment toujours à découvert chez l’un ou l’autre, à me faire démonter par l’un, par l’autre, là où j’étais le plus souvent à quatre pattes, le cul tendu et bien ouvert pratiquement 4 jours sur 7…
Changement de régime en arrivant ici, avec seulement un seul plan avec un seul mec, qui s’est en plus mal terminé, m’ayant refilé, au final, une gonorrhée. Confinement aidant, je voulais, ce week end, mettre un terme à cette abstinence, en me trouvant un mec, ou une touze sur GrindR.
J’étais chaud, et excité comme rarement par l’idée de me faire ouvrir la rondelle par une ou plusieurs queues, j’en mouillais du cul rien qu’en l’imaginant.

Après quelques heures de dialogues stériles, j’ai enfin pu avoir une première occasion de m’amuser.
Mec mignon, maghrébin de 35 ans, actif, et tous les deux excités par l’envoi de nos photos, j’ai fini par aller chez lui vers les 2-3 heures du matin…

Arrivé, en moins de 3 minutes, j’étais à poil, à quatre pattes en train de sucer, en gorge profonde, sa très belle queue, pendant que sa main jouait avec ma rondelle, bien humide, avec la ferme intention d’y mettre sa bite de mâle toute nervurée…
J’étais là pour çà…

Cul de lope fécondé déjà depuis un bon bout de temps
Cul de lope fécondé
déjà depuis un bon
bout de temps

En bâtard soumis, il m’ordonna de lui présenter mon cul, ce que je fis…
Dos cambré et cul en l’air, hanches bien ouvertes, d’un seul coup de rein, sa queue écarta à son diamètre ma chatte de lope.
Mouillant abondamment, il a pu taper direct au fond de mon cul, sans aucune difficulté !
Putain… Que c’était bon !
Et putain… Quelle queue !
En quelques secondes, je grimpais déjà aux rideaux !

Pendant deux bonne heures, il a fait de moi ce qu’il voulait, dominateur, j’obéissais au moindre de ses caprices.
Il me travaillait tellement bien le cul, que j’en redemandais, encore et encore, et il ne s’en priva pas d’ailleurs…

Jusqu’au moment où, il me demanda si je voulais son jus…
En guise de réponse, j’écartais mes jambes pour que sa queue puisse, une dernière fois, s’y enfoncer, pour y cracher son jus de mâle fécondateur…
Ce qu’il fît dans un râle de plaisir…
Quel pied j’ai pris en le regardant se vider dans mon trou de chienne, dorénavant fécondée, et de la plus belle des façons !

Porte d'entrée prête à être défoncée !
Porte d’entrée prête
à être défoncée !

Exténués, nous nous sommes endormis, l’un contre l’autre.
Au réveil, sa queue au garde à vous, il me retourna pour me prendre à nouveau, et pour mon plus grand plaisir…
J’étais à sa disposition… Il aimait cà et moi aussi !
Encore plein de son jus de la veille, il me démonta à nouveau le cul, encore et encore, jusqu’à ce qu’il finisse par cracher sa deuxième dose de sperme en moi…
Votre bâtard était aux anges, et lui aussi apparemment !

Il avait gagné…
J’étais devenue sa chienne…
Je pense, j’en ai l’intuition, que l’on va se revoir assez vite… Avec grand plaisir !
Peut être m’adoptera t’il ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *