02 ▶ Un bâtard se doit…

02 ▶ Un bâtard aime la queue !
78 / 100

N’est pas bâtard qui veut…
J’adore faire ma chienne en chaleur, parce que j’en suis une, et surtout, parce que j’aime çà, et que je l’assume totalement.. Toujours dans le respect de ses partenaires, c’est une base indispensable pour une bonne touze…

Ici, je vais vous livrer deux, trois règles (Pour commencer) qu’en bon bâtard, je m’oblige à suivre constamment,

☑ D’AIMER LA QUEUE

Bon trou de bâtard qui a faim de queues !
Bon trou de bâtard qui a faim de queues !

Un bon bâtard acceptera toutes les bites qui voudront bien le monter.
A la base, les queues des mecs le fascine, toutes différentes, le bâtard veut en connaitre un maximum, car chaque queue qui le défonce, fait mouiller, encore un peu plus, son trou de lope pour les queues suivantes…
Cercle vicieux du plaisir, auquell le bâtard, que je suis, adore s’adonner et s’abandonner.

Le bâtard aime la queue des mecs, il en prend soin, il la suce gorge profonde, joue avec le gland tout lisse d’excitation, ou encore, avec sa langue experte se glisse sous le prépuce du mâle pour aller lui lécher le frein, et tout çà, en laissant son cul levé et en libre service.

☑ ETRE DISPONIBLE

C’est un peu la règle d’or du bon bâtard.
Son utilité est d’être là quand on a besoin de lui…

Etre disponible, à poil et à quatre pattes, cul levé et bien ouvert pour se faire monter par des mâles avec un trop plein de sève à faire gicler au fond de son.

Le trou à jus de Kylian à dispo et prêt à accueillir plein de visiteurs !
Le trou à jus de Kylian à dispo et prêt à accueillir plein de visiteurs !

Il n’est là que pour soulager les mâles en chaleur qui souhaitent, de temps en temps, un bon petit cul offert, plutôt que la main gauche, trois fois par jour…
Un bon bâtard se doit d’être un maximum disponible pour ceux qui voudraient le monter…
Tout ce qui l’intéresse et recherche, c’est la queue des mâles en rut qui ne cherchent qu’à trouver un cul disponible pour pouvoir se vider les couilles dans un râle de jouissance libérateur.
Que ce soit chez un mâle, dans un garage, une cave, un champ, des WC publics, le bon bâtard est nu sous ses vêtements.

Pour ma part, je suis toujours en bas de jogging, je n’ai qu’à le faire tomber aux chevilles pour offrir à mon, ou mes mâles du moment, ma chatte toute mouillée, prête dans la seconde, pour accueillir tous les membres virils, sans sélection, qui désire se faire un bâtard pour le baptiser de leur jus de mâle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *